ilove water

Je ne sais pas vous, mais à titre personnel lorsque je prends mon petit déjeuner le matin avant d’aller travailler, j’ai la fâcheuse tendance à lire un peu tout et n’importe quoi : la composition des céréales sur l’emballage, la provenance du lait sur la boite ou celle du jus d’orange, etc…

Le problème c’est qu’au bout de quelques années c’est un poil lassant…

Il y a bien de veines tentatives de propositions de jeux enfantins sur certaines boites de céréales, mais rien de bien transcendant…

J’avoue ne pas avoir besoin de choses trop compliquées à lire le matin compte tenu du peu de neurones disponibles si tôt, mais j’ai néanmoins un réel besoin de me concentrer sur quelque chose….

Une société australienne à mis au point un principe facilement transposable susceptible de m’intéresser fortement à l’heure du café.

Il s’agit d’un magazine proposé dans un format poche accolé à certaine bouteille d’eau de source.

Ilove est un mensuel d’un genre particulier. Ce n’est pas tant le contenu éditorial qui est différent mais plutôt son canal de diffusion. Ce magazine féminin est en effet distribué via les ventes de ses bouteilles d’eau minérale de 600 ml du même nom.

Hormis son format de poche et son mode de distribution, le magazine Ilove est un mensuel comme tant d’autre destiné aux lectrices australiennes. Il offre toutes les rubriques classiques que l’on est en droit d’attendre de ce type de presse féminine : Articles de mode, vie de tous les jours, conseils divers et variés, horoscope, chroniques amoureuse, conseils maquillage, jeux, etc… Du grand classique ! La petite subtilité éditoriale réside principalement dans le fait que chaque mois un focus est fait sur une personnalité féminine ayant retenu l’attention de la rédaction du magasine : Ilove Jennifer Lopez, Madonna, Jessica Alba, etc…

Ce mensuel très populaire offert avec les bouteilles d’eau est très suivi en Australie et bénéficie d’une très forte communauté online réunie sur le site de l’éditeur au travers de tout un tas d’outil mis à leur disposition sur un espace collaboratif très bien développé. Ilove souhaite créer un lien étroit entre leur publication papier et leur site communautaire, notamment en proposant des compléments d’informations onlines et en offrant un espace d’échange permettant aux lectrices de débattre sur les différents sujets traités au cours du mois.

J’avoue qu’Ilove ne répondrait pas forcément à mon besoin de lecture basique matinale (disons d’avant café), mais j’imagine très bien ce type de concept reproduit sur divers autres support (jus d’orange, céréales, boite et bouteille de lait, etc…). Divers type de presse pourraient très bien coexister également : Magasine dédié aux jeux vidéos sur certaines boites de céréales, journal économique sur des boites de lait, presse culinaire sur les bouteilles de jus d’orange, etc…

Cela permettrait d’avoir un vaste choix de « bêtises » à lire le matin en prenant son café, je perdrais, certes, mon expertise relatives aux différents types de conservateurs et d’émulsifiants acquises au cours de ces nombreuses années, mais cela élargirait ma culture basique ;o) Je vous rassure, je ne parle là que d’un instant T de ma matinée, j’ai bien évidement d’autre source de lecture me permettant d’être épanouie tout au long de la journée.

Ce concept réellement innovant n’est pas encore importé dans notre beau pays, il y a un réel potentiel permettant à toute une presse économiquement moribonde en ce moment de se placer. Compte tenu du succès des journaux gratuits distribués dans les transports en commun, je ne vois pas de raisons particulières qui puissent faire que ce concept ne décolle pas chez nous, sachant que le surcout engendré par l’édition du magasine pourrait parfaitement être couvert par quelques annonceurs sans que forcément ceux-ci soient trop envahissants.

Site web : www.ilove.com.au

CONTACTEZ NOUS